HAMANN (J. G.)


HAMANN (J. G.)
HAMANN (J. G.)

HAMANN JOHANN GEORG (1730-1788)

Les écrits de Hamann, le «mage du Nord», restent difficilement accessibles à ceux que rebutent les aphorismes, les apophtegmes déclamatoires, le langage «hiéroglyphique». C’est au cours d’un voyage en Angleterre que Hamann passa par une expérience de type piétiste, qu’il relata peu après dans Gedanken über meinen Lebenslauf (1758-1759). Il resta presque toujours à Königsberg, sa ville natale, mais rejoignit, à la fin de sa vie, le groupe mystique de la princesse Galitzine à Münster.

On connaît surtout Hamann pour ses Sokratische Denkwürdigkeiten (1759), qui proclament un idéal de pensée et d’action pour lequel l’homme doit, selon l’auteur, s’engager dans son unité et sa totalité créatrices. Il s’en prend donc à l’esprit schizomorphe, à la Scheidekunst de l’Aufklärung et voit, dans la poésie, la langue mère du genre humain (Kreuzzüge des Philologen , 1762), le Verbe apparaissant comme le symbole de l’omniprésent noyau créateur, divin, spirituel. Mais plus anciens que le discours même sont la poésie et le chant, c’est-à-dire, au fond, les images. Avant de réfléchir sur l’univers, les hommes l’ont chanté. L’acte n’existe pas indépendamment de l’image. Ce que la création est à Dieu, la parole, organe de l’imagination créatrice, l’est à l’homme, si bien que, pour comprendre la Bible, il ne faut pas dissocier l’image et l’acte. La raison doit donc se contenter de rester la servante de la foi. Herder doit beaucoup à Hamann, le Sturm und Drang aussi, d’autant plus que, selon le mage du Nord, qui luttait contre l’influence littéraire de la France, chaque peuple doit trouver en lui-même sa propre originalité.

Hamann est vraiment, dans la littérature allemande, le précurseur du «temps des génies» et l’un des trois maîtres de l’«irrationalisme religieux» après 1750 (avec Jung-Stilling et Lavater). C’est ce qui le rapproche parfois des théosophes; ainsi, il écrit dans son Fragment VIII : «Nous sommes tous capables d’être des prophètes. Tous les phénomènes de la nature sont des rêves, des visions, des énigmes, qui ont leur signification, leur sens secret. Le livre de la nature et de l’histoire n’est rien que chiffres, que signes cachés qui ont besoin justement de la clef qui interprète les Saintes Écritures» (cité par R. Ayrault, La Genèse du romantisme allemand ). Un peu comme J. Böhme et, plus tard, N. Berdiaev, Hamann voit en Dieu moins une essence qu’une existence; de même que les théosophes, il réhabilite la matière, que toutefois il ne rend pas solidaire de la chute originelle.

Hamann fut l’ami et le contradicteur de Kant (H. Weber, Hamann und Kant , 1904). Chacun d’eux précisa sa pensée par rapport à celle de l’autre. Toutefois, Hamann visait moins Kant que la philosophie en tant que telle, celle plutôt qui commence sa démarche par l’affirmation d’une autonomie de la philosophie ou par l’a priori d’un doute étendu à toutes choses, comme chez Descartes. Hamann écrit: «Est, ergo cogito .» Un demi-siècle plus tard, Baader dira: «Cogitor a Deo, ergo sum

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hamann — ist der Familienname folgender Personen: Alfred Hamann (1882–1947), deutscher Politiker (KPD), MdR Andreas Hamann (1904–1964), Fachanwalt für Verwaltungsrecht in Oldenburg (Oldenburg) und Autor mehrerer rechtswissenschaftlicher Fachbücher… …   Deutsch Wikipedia

  • Hamann — Hamann,   1) Johann Georg, philosophischer Schriftsteller, * Königsberg (heute Kaliningrad) 27. 8. 1730, ✝ Münster 21. 6. 1788; studierte in Königsberg Theologie, Jurisprudenz und Philosophie, wurde 1752 Hofmeister auf baltischen Gütern, war seit …   Universal-Lexikon

  • Hamann — Hamann, Johann Georg, deutscher Schriftsteller, geb. 27. Aug. 1730 zu Königsberg i. Pr., gest. 21. Juni 1788 zu Münster in Westfalen, gemeinhin der Magus aus Norden genannt, widmete sich seit 1746 in seiner Vaterstadt dem Studium der Philosophie …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Hamann — маленький мешочек, изготовленный из высококачественной кожи горного козла, в нутри которого находятся опилки и козий кал, используется для приготовления лечебных снадобий в северо западных посёлках африки …   Википедия

  • Hamann — Hamann, Joh. Georg, genannt der Magus aus Norden (welchen Namen ihm Mooser gab u. den er nachher auf seinen Schriften beibehielt), geb. 27. Aug. 1730 in Königsberg; studirte 1746–51 in Königsberg Theologie, dann Jurisprudenz, war dann bis 1756… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Hamann — Hamann, Joh. Georg, philos. Schriftsteller, »der Magus im Norden« genannt, geb. 27. Aug. 1730 zu Königsberg i. Pr., Freund der Fürstin Galyzin, gest. 21. Juni 1788 zu Münster; geistreicher und tiefer, aber oft dunkler Denker, von bedeutendem… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Hamann — Hamann, Joh. Georg, der »Magus aus Norden«, geb. 1730 zu Königsberg, studierte Theologie, dann Jurisprudenz, doch weit mehr schöne Wissenschaften, führte lange Jahre ein unstätes Hauslehrerleben, wurde 1767 Schreiber und Uebersetzer bei der… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Hamann — Hamann, Johann Georg …   Philosophy dictionary

  • Hamann — (izg. hàman), Johann Georg (1730 1788) DEFINICIJA njemački pisac i filozof; protivnik racionalizma, snažno utjecao na pokret »Sturm und Drang«, Herdera i Goethea …   Hrvatski jezični portal

  • Hamann — People with the German surname Hamann include: *A. P. Hamann (died 1977), politician *Brigitte Hamann (born 1940), historian *Dietmar Hamann (born 1973), football player *Evelyn Hamann (1942 2007), actress *Johann Georg Hamann (1730 1788),… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.